Bienvenue ! Rétro, tendance ou futuriste, en bois, en plastique, en tissu, pour garçons et filles de la naissance à 8 ans, je vous invite, au fil des mois, à venir découvrir les jouets dans tous leurs états !

L’histoire de l’ours en peluche

L’ours est sans aucun doute la peluche qui, au fil du temps, a su garder intacte la tendresse de petits et grands, toutes générations confondues !

Contrairement à la poupée qui est l’enfant de la petite fille, l’ours en peluche reste un ours. C’est un grand confident à qui on raconte ses joies, ses peines, mais également celui qui partage les grandes aventures et qui rassure pendant le sommeil !! Mais comme c’est aussi un ourson dodu et mignon, c’est le chéri et l’enfant le protège !

Son histoire est belle. C’est en 1902, en revenant du zoo de Stuttgart que Richard Steiff (fabricant allemand de jouets) examinant les croquis qu’il venait de faire d’un ours brun, eut envie de créer un ours en peluche qui, il en était sûr, aurait une popularité similaire chez les garçons et chez les filles.

Le premier ours en peluche était né ! Il présentait alors les caractéristiques d’un vrai ours : le pelage roux-brun, la bosse dans le dos et les longs bras pour courir à quatre pattes ou se mettre debout. Côté fabrication, ses pieds étaient fixés en angle droit aux jambes, ses griffes, sa truffe et sa bouche brodées, ses yeux faits de boutons de bottines. Et il était articulé.

 

 

En 1912, en signe de deuil, cette même maison créa un ours noir en mémoire des petits enfants morts dans le terrible naufrage du Titanic.

 

 Aujourd’hui encore, la maison Steiff continue de produire des ours de qualité ainsi que des répliques de ses anciens modèles. Tous sont reconnaissables par leur célèbre bouton en laiton à l’oreille. L’adorable Knuffi convient dès 12 mois.

• Ours Knuffi (28 cm) 44,90 €, Steiff, www.steiff.com

Pour ne pas être à la traîne de l’Allemagne, les américains, en 1903 proposèrent leur ours en peluche qu’ils baptisèrent Teddy, en l’honneur de Théodore Roosevelt qui un jour de chasse en 1902 refusa de tuer un ourson. Il est plus trapu, son nez est plus court, mais il présente les mêmes caractéristiques que son homologue allemand! 

 

 

 

 En 1908, les britanniques s’y mettent aussi ! Mais le leur est plus svelte avec des bras plus courts et des pieds en forme de poire. Les yeux sont en verre ou en métal peint.

 

 

 

 

 

Et c’est en 1921 qu’arriva sur le marché le premier ours français, créé par Marcel Pintel, fabricant de jouets mécaniques. Les ours Pintel furent les premiers nounours à être dotés d’une expression ! (regardez la bouche en coin !)

 

Au fil des années, l’ours change de morphologie : la bosse disparaît, les membres raccourcissent, les truffes sont en plastique, le rembourrage n’est plus en paille et les articulations disparaissent au profit d’ours légers, tendres, rondouillards, colorés et (surtout pour les parents) lavables !

 

 Alors quel ours pour quel âge ? 

Pour les tout petits dès la naissance, mieux vaut confier un ours de petite taille, si possible bio, car son sort sera d’être mâchouillé ! Et bien voilà, c’est Pedro, fait main et composé de tissus de coton (Jersey, velours) issus de l’agriculture biologique. Il a vraiment une bonne bouille !

Pedro (25 cm) 16,90 €, Lässig, Ekobutics, www.ekobutiks.com/

 

 Pour les 12 mois, le nounours se fera trimballer ! Alors rien de tel qu’un ours aux longs bras, qui sera tiré dans le sable ou l’herbe, se nouera au bras du bébé, mais aussi à la poussette ou au lit à barreaux ! Tendre, doux, léger, il est vêtu d’un sweet à capuche (cachette à secrets ?). Il est vendu dans une jolie boite cadeau, ce qui ne gâche rien ! • Ours Rock Etoiles (25 cm) 29,50 €, Pioupiou & Merveilles, www.pioupiou-et-merveilles.fr 

Pour les 15-18 mois, le français Moulin Roty, avec son savoir-faire légendaire, fait un retour aux ours traditionnels et c’est toujours réussi !  Ces deux-ci ressemblent aux vieux ours d’antan avec leur fourrure bouclette, leur bosse dans le cou et leurs pattes articulées. Et bonheur, les enfants peuvent les déshabiller ! (habits très raffinés).

Papa ours et maman ours (39 cm) 59 € pièce, Moulin Roty, www.moulinroty.fr et www.jeujouet.com

 

Les 2-4 ans aiment bien la couleur ! Ceux-ci ne les décevront pas ! Ils sont confectionnés avec des tissus exclusifs en coton (fabriqués au Sri-Lanka). Rose à fleurs ou Bleu à pois, chaque ours est finement ourlé d’un liseré de couleur différente ! Ils sont trognons, non ? (existe aussi en gris, liseré jaune)

• Ours (33 cm) 28,90 € pièce, Petit Chose, www.millroots.com/mill-roots-creation/petit-chose et  www.jeujouet.com

l’Allemand Sigikid nous propose un ours attendrissant de drôlerie, avec ses minis yeux, son long cou, son gros bidon et ses pattes palmées !! Léger et doux comme une caresse, il va plaire dès 4 anset bien au-delà car les ados l’adorent !

Ours Ach Goood (36 cm) collection Beasts, Sigikid, 47,99 €, www.collection-peluche.com

 

 Les ours vedettes 

Il y a d’abord Winnie l’ourson né en 1926 dans le livre « Winnie the Pooh » d’Alan Alexander Milne). Winnie est toujours sage et plein de bonnes intentions. Il a des amis dans la Forêt des Rêves Bleus avec qui il vit des aventures amusantes mais non dénuées d’inquiétude. Les enfants de 2-4 ans retrouvent avec plaisir ses aventures en livres, en CD, en DVD et à la télé. En peluche, il est étouffé de câlins !

Winnie l’ourson (35 cm) 20 €, Disney Store, www.disneystore.fr

 

L’anglais Paddington est apparu en 1958 dans une série de livres écrits par Michael Bond (un ours péruvien qui débarque à Londres dans la gare de Paddington..). Ses histoires sont moins connues des petits français, mais heureusement son film sort le 3 décembre 2014 en France, nul doute qu’il va ravir des cœurs !  Côté peluche, il remporte toujours un vif succès avec son duffle-coat, son chapeau, ses bottes et sa valise !!

Paddington (35cm) 34,30 €, Doudou-Shop, www.doudou-shop.com  

Plus récent, Petit ours brun débarque en 1975 dans la revue Pomme d’Api. Lui, c’est le curieux qui veut tout savoir et fait les bêtises que font tous les gosses ! C’est donc leur grand complice ! Pour lui aussi  CD, DVD et TV. En peluche de petite taille, il plaira aux petits dès 12 mois !

Petit Ours Brun (18 cm) 14 €, Jemini, Doudou-Shop, www.doudou-shop.com

 

L’ours Grumly a été créé par Jemini dans les années 90. Tout simple, sans avoir besoin de piles, il émet un grognement quand on lui appuie sur le ventre ! Il s’est fait connaître grâce aux hilarants spots de Christophe Caubel. (http://youtu.be/E2vd2yhv1Ms). Bonne nouvelle, il revient ! Sûr qu’il va faire des ravages auprès des enfants d’aujourd’hui ! 

Grumly (32 cm) 29,99 €, Jemini, Jouéclub, www.joueclub.fr

 

L’ours boycotté !

En 1980, les Jeux Olympiques d’été eurent lieu à Moscou. Ils  furent boycottés à la suite de l’invasion de l’Afghanistan par l’Union Soviétique en 1979. Et c’est l’adorable mascotte, l’ourson Misha, qui en fit les frais, puisque peluches et produits dérivés n’arrivèrent pas en France (ou si peu !). Et c’est dommage car avec sa ceinture olympique, ses yeux malicieux et sa ronde bonhomie, il aurait bien plu aux petits français !

 

 

 L’ours en devenir

Et pour les mamans débutantes (ou douées) en couture, voici un ours à confectionner à la main ou à la machine ! Il n’en aura que plus de valeur aux yeux de vos petits ! Les explications sont bien détaillées et le kit est très complet : patron, fourrure, laines bouillies, tissus Liberty, yeux en verre, coton à broder, rembourrage, articulation de la tête… A vous de faire en sorte que le résultat soit unique ! 

 • Ferdinand 34,90 €, www.paindepices.fr/product/FERDINAND

 Et surtout, faites bien remarquer aux enfants que les vrais ours sont des animaux sauvages, qu’ils n’aillent pas les caresser dans un cirque ou un zoo, même un ourson.

 

Si (et je n’en doute pas) vos petits aiment les ours en peluche, lisez-leur le livre « SOS doudou ». L’histoire est sympa (à qui appartient cet ours perdu ?) les enfants pourront caresser la peluche du bout des doigts et les illustrations d’Agathe Hennig sont justes touchantes ! 

SOS Doudou, d’AF Lievremont et Agathe Hennig, 9,95 €, Editions Gründ, Fnac, http://livre.fnac.com/a7304289/Anne-Florence-Lievremont-SOS-doudou#ficheResume

 

Les photos des ours d’autrefois sont tirées du gros livre « ours en peluche » de Pauline Cockrill, aux éditions Marabout, paru en 2003. C’est une véritable encyclopédie pour les afficionados des nounours !!

Commentaires sur : "L’histoire de l’ours en peluche" (2)

  1. C’est vrai qu’on s’attache beaucoup à son ours en peluche. Il y en a tellement que c’est dur de choisir, j’aime beaucoup votre sélection, particulièrement l’anglais Paddington !
    C’est vraiment une bonne idée de cadeau de naissance à offrir aussi bien au petit bébé garçon qu’à une petite fille.

    • Charlie Guerrier said:

      On reste toujours fidèle à son premier ours.. et on est fier d’offrir cet inoubliable cadeau à notre enfant !!